Uber, Cinq-S, Taxify, MarcelCab… les entreprises de VTC (« Véhicule de Tourisme avec Chauffeur » ou encore « Voiture de Transport avec Chauffeur ») ont le vent en poupe de nos jours. Selon les derniers chiffres, il y aurait plus de 21 000 professionnels dans ce secteur, et ce nombre ne cesse d’augmenter dans toute la France. En effet, si l’activité de chauffeur de VTC séduit autant de français c’est à cause des nombreux atouts qu’il présente.

D’abord, vous bénéficiez d’une insertion rapide dans le marché de l’emploi. Il s’agit également d’une activité très lucrative. On n’oublie pas également que cette profession permet de travailler pour son propre compte. Vous êtes votre propre patron. Vous rêvez également d’exercer le métier de chauffeur VTC ? Vous trouverez dans cet article toutes les informations pour faire de votre rêve une réalité.

Faire une formation

nn
Est-il nécessaire de suivre une formation VTC ? Voilà la question que se posent bon nombre de personnes. En vérité, la formation n’est pas obligatoire avant de devenir chauffeur VTC. Mais vous devez savoir que pour exercer cette activité vous devez passer un examen spécifique et le valider avant de devenir chauffeur avec le statut de VTC. Cet examen VTC se subdivise en deux étapes.

D’abord, il y a un examen théorique obligatoire de 3 h 50 qui prend la forme d’un QCM et de questions à réponses courtes. Il porte sur les transports, la sécurité routière, la gestion d’une entreprise, la compréhension du français et de l’anglais, le développement commercial et la règlementation nationale des VTC. Passé cette étape, vous serez également soumis à une épreuve de conduite professionnelle d’au moins 20 minutes. C’est l’examen VTC pratique obligatoire.

C’est auprès de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA) de votre département que vous allez vous inscrire pour passer ses épreuves. Et pour avoir une chance de réussir votre examen VTC, il est fortement recommandé de suivre une formation. Cette formation vous permettra de vous préparer à l’examen VTC.

Où trouver une formation VTC ?

La formation VTC se fait par les centres agréés de formation comme celui sur ce site https://proformationvtc.fr/devenir-chauffeur-vtc/. Sur le site internet de la CMA de votre département, vous trouverez également la liste de ces centres. Le prix de la formation varie en fonction de deux aspects. Il s’agit du centre de la formation et le lieu où vous effectuez la formation.

Obtenir la carte VTC

La réussite à l’examen VTC donne le droit au candidat d’avoir sa carte professionnelle VTC. C’est cette dernière qui lui permet de pratiquer uniquement en tant que conducteur ou conductrice de voiture de transport avec chauffeur. La demande de cette carte se fait à la préfecture du département de votre domicile. La demande doit être écrite.

La délivrance de la carte professionnelle VTC se fait au plus tard dans les 3 mois par l’administration si votre demande ne comporte pas des vices. Le métier de chauffeur VTC étant encadré, vous devez remplir certaines conditions avant de faire votre demande de carte VTC :

  • Avoir un permis B depuis plus de 3 ans et 2 ans en cas de conduite accompagnée ;
  • Avoir suivi l’enseignement de « prévention et secours civiques de niveau 1 » depuis moins de 2 ans ;
  • Faire une visite médicale.

Être chauffeur VTC est un noble métier. Pour ce faire, vous devez être exempt de toute condamnation avant de vouloir l’exercer. À cet effet, la préfecture vérifiera votre casier judiciaire pour savoir si vous avez fait l’objet de certaines condamnations.

Créer sa structure juridique pour devenir VTC

Pour vous faire inscrire au registre des VTC, vous devez avoir une structure juridique. C’est la procédure après l’obtention de la carte VTC auprès de la préfecture. Pour cela, vous avez le choix entre créer une société unipersonnelle (souvent une SASU) ou opter pour le statut auto-entrepreneur.

Le statut d’auto-entrepreneur est intéressant au début, mais pose problème lorsque votre activité connaitra un développement. En fait, ce statut est limité en matière de chiffre d’affaires. Par contre, le statut de société vous donne la possibilité de déduire les charges professionnelles à savoir essence, location de la voiture et cotisations sociales de votre déclaration d’impôts.

nn

S’inscrire au registre des VTC

Après la création de votre société ou auto-entreprise, avant de vous lancer sur les routes, il vous faut une licence. Les licences sont émises par le registre des VTC et sont valables pour une durée de 5 ans. Désormais, l’inscription se fait en ligne sur le site du Ministère des Transports et le délai minimum est de 1 mois pour s’inscrire au registre.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

1000€/mois en 1h/jour


3 astuces pour gagner 1000€/mois en 1h/jour

Inscris-toi sur la liste pour recevoir la méthode

>