Les aides financières pour développer les compétences professionnelles à travers une formation

 

L’avenir professionnel d’un travailleur quel que soit son niveau d’étude repose principalement sur sa formation professionnelle. Seulement, malgré le nombre de centres de formation accessible, plusieurs informations laissent les demandeurs d’emploi perplexes. Certaines formations continues ou en alternances en vue d’une qualification professionnelle particulière sont ambigües. L’offre de formation manque en effet de précision. Cela concerne principalement sa durée, son coût ainsi que les moyens de financement à la disposition du travailleur. Pour dissiper toute hésitation à ce sujet, faisons le tour sur la formation professionnelle ainsi que les dispositifs de financements accessibles dans cet article.

Comment financer sa formation avec son compte personnel de formation ?

Le CPF mis en place à partir du 1 Er janvier 2015 permet à toute personne ayant 16 ans révolus de se former en vue d’obtenir une certification ou une qualification dans un domaine en particulier. Le CPF, en guise de remplacement du DIF ou Droit individuel à la formation, est de ce fait destiné à financer une formation pour développer des compétences ou d’accompagner la VAE (validation des Acquis de l’expérience). Pour en savoir davantage sur cette première source de financement, tenez en compte les explications suivantes :

Sur quel principe se repose le CPF ?

Ce compte personnel de formation est accessible à tous travailleurs dès leur intégration dans le monde professionnel. Généralement, ce compte est plafonné à 150 heures accumulées jusqu’à la retraite. Ce droit est équivalent à 24 heures par an jusqu’à la 5e année en tant que travailleur.

Au-delà de cette durée, l’employé bénéficiera de 12 heures par an pour les travailleurs à temps plein. Pour les salariés à temps partiel, les crédits d’heure de formation disponible seront calculés en fonction du taux de travail accompli.

Sachez que le montant alloué pour chaque formation varie selon le statut du travailleur. Celui-ci sera en principe entre 500 à 800 euros et pouvant atteindre jusqu’à 5000 euros. Aussi, le CPF est un acquis définitif du salarié pouvant être conservé même s’il devient chômeur ou change d’employeur. Qui peut accéder au CPF ?

Pour profiter du CPF en vue de financer des formations pour votre projet professionnel, vous avez besoin d’accumuler des crédits d’heures. Dans ce cas, les employés en CDI ou en CDD demeurent les premiers bénéficiaires de ce financement. Cette catégorie de salariés souhaite principalement profiter de cette formation pour développer leur compétence ou en vue de leur reconversion professionnelle. Outre ces profils, les chômeurs ont également droit au CPF en mobilisant ses fonds accumulés sous forme de crédits d’heures.

Bénéficier d’une formation gratuite financée par Pôle emploi

Pôle emploi, en partenariat avec des organismes de formations permet à différents profils de profiter d’aides financières pour développer des compétences. Avant d’opter pour une formation particulière visible sur www.impact-pub.com, tenez-en compte des conseils suivants :

Pour vérifier si vous êtes éligibles à un financement et analyser combien pouvez-vous solliciter, adressez-vous d’abord à un conseiller Pôle emploi. Celui-ci vous délivrera des informations cruciales sur les éventuelles prises en charge financière et sur la rémunération y afférente.

L’AIF ou Aide individuelle à la formation

Pour acquérir de nouvelles compétences, vous pouvez solliciter une aide individuelle à la formation. Contrairement aux moyens de financements mentionnés auparavant, celle-ci constitue une aide allouée par les autorités régionales destinée aux personnes en chômage. L’AIF vise donc l’insertion professionnelle des non-travailleurs après l’obtention de certifications sur des domaines en particulier.

Pour bénéficier de ce financement, le chômeur devra justifier d’un projet de formation en vue de son insertion professionnelle. Cette justification nécessite l’intervention d’un conseiller Pôle Emploi. Celui-ci pourra certifier si votre projet facilite votre retour à l’emploi et si l’objectif professionnel est pertinent et cohérent avec votre formation. Aussi, le coût de la formation ainsi que sa durée seront également évalués.

Entre autres, seules les formations ci-après sont éligibles à l’AIF :

  • Une formation sociale et sanitaire ;
  • Les formations financées en partie avec les OPCA ou par d’autres dispositifs d’aides ;
  • Les formations de validation des Acquis de l’expérience ou VAE ;
  • Les stages de préparation destinés aux artisans
  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    1000€/mois en 1h/jour


    3 astuces pour gagner 1000€/mois en 1h/jour

    Inscris-toi sur la liste pour recevoir la méthode

    >